Logo APMH

Homéopathie en danger: Sauvegarde de la médecine Homéopathique

publié le : 12/01/2013
par Didier GRANDGEORGE
(Médecin homéopathe)

   Les médecins homéopathes vous alertent sur la disparition programmée de vos remèdes homéopathiques.
   En application de la directive européenne 2001/83/CE modifiée au 15/12/2010, 75% des remèdes homéopathiques deviennent indisponibles de fait sur le territoire français. La non-disponibilité de ces remèdes homéopathiques compromet la santé de nos concitoyens.
   Nous demandons la suppression de l’application de cette directive pour toute souche de dilution supérieure à 12CH.


 

Pétition pour la sauvegarde de la médecine homéopathique

 

A MONSIEUR FRANCOIS HOLLANDE,
Président de la REPUBLIQUE FRANCAISE

   Monsieur le PRESIDENT,

   L’homéopathie, médecine plébiscitée par plus de 70% des FRANÇAIS, est en grave danger !

   L’application de règlements européens aboutit à demander, pour des raisons de traçabilité, des sommes très importantes pour l’enregistrement de chaque souche homéopathique.
Or, il existe plus de 5 000 souches répertoriées par la communauté médicale homéopathique internationale.
Pour des raisons économiques évidentes, nos fournisseurs de préparations homéopathiques français ne peuvent plus proposer que 1 000 souches environ.
En quelque mois, 75% de nos remèdes sont devenus introuvables en France et pourtant ils sont indispensables pour soigner de nombreux malades !
Or, selon le nombre d’AVOGADRO, aucune molécule du produit initial ne se retrouve dans les dilutions homéopathiques à partir de la 12CH : seule persiste l’information apportée par la souche et transmise au milieu hydro alcoolique : la sécurité de ces dilutions est sans contestation possible.

   Dans ces conditions, nous vous demandons de DECRETER en URGENCE l’autorisation pour tout préparatoire homéopathique habilité sur le territoire français, de délivrer sans frais, l’autorisation de mise sur le marché de l’intégralité des souches homéopathiques mondialement reconnues à partir de la douzième dilution centésimale hahnemannienne. Ce y compris les souches anciennes, ainsi que la possibilité de réaliser des préparations isopathiques à partir de prélèvements biologiques.

   Les grands principes de l’éthique biomédicale qui sont enseignés dans nos universités insistent sur les points suivants :
- « Un patient est un tout ; la segmentation (spécialisation) est dangereuse, on ne prend plus l’homme en général. »
-  « On cherche avant tout à ne pas nuire »
-  « Dignité de tout être humain, qui est unique
- Respect de l’identité
- Respect de la liberté d’agir
- Respect du choix du patient (libre-arbitre)
- Respect de sa dignité jusqu'à la mort »

Tout retard dans cette décision compromet la santé de nos concitoyens.

   Veuillez croire, MONSIEUR LE PRESIDENT, en l’expression de notre profond respect

Dr. Didier GRANDGEORGE,
Dr. Jean Michel ALEXIS,
Dr Hugues CHABOUSSOU,
Dr. Véronique GAUDFERNAU,
Dr Chantal LEURELE,
Dr Patrice GOUZON,
Isabelle ROSSI,
Dr Fred REROLLE,
Dr Edouard BROUSSALIAN.

 



   Vous trouverez cette pétition sur le site AVAAZ;org en cliquant ici.
   Vous pouvez aussi l'éditer sur papier en cliquant ici, la signer en indiquant votre nom, prénom, ville et l’adresser de toute urgence au siège de l'APMH, 13 chemin de Montauban 69005 LYON.

 

Illustration de la brève
retour brèves

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon - Tel : 06 89 28 33 20 - courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109
En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel à rechercher dans notre annuaire : Rubrique annuaire des praticiens