Logo APMH

Quelques faits qui contredisent complètement les détracteurs de l'homéopathie


Attaques sur l'homéopathie, les réponses d'Arnaud Lerch dans la revue Alternative santé

Réponses contre les attaques en règle contre l’homéopathie diligentée par le Conseil scientifique des Académies des sciences européennes d'octobre 2017 et le 18 mars 2018, 124 professionnels de santé qui trouvaient nécessaire et urgent de s’attaquer dans les colonnes du Figaro aux médecines alternatives et l’absence totale de remise en question des pratiques de la médecine conventionnelle.

Il n'y aurait aucune étude clinique d'évaluation de l'efficacité

  En septembre 2018, on en dénombre 5693 !

Le rapport du Conseil national australien de la santé et de la recherche médicale

  L’Institut de recherche du gouvernement australien, NHMRC, a fait la une des journaux en 2015 en déclarant que l’homéopathie était inefficace pour toutes les maladies. Cette étude a eu une diffusion mondiale et depuis sert d'argumentation aux adversaires de l'homéopathie. Mais ce qui a été publié n'est pas l'original,. Les critères de l'étude qui prouvaient initialement l'action de l'homéopathie ont été modifiés à postériori pour que celle-ci n'apparaisse pas différente d'un placebo. Ce qui a été rendu public, est une falsification de l'original.

D'ailleurs une pétition circule pour obtenir l'original .

L'homéopathie de nouveau remboursée par la Sécurité Sociale suisse

La cause de l’homéopathie en Suisse a fait un pas de plus, après sa réinclusion dans l’assurance maladie depuis le 1er janvier 2012, avec la publication au printemps dernier, à la suite d´un référendum, du rapport intitutlé « Homéopathie dans la santé : efficacité, pertinence, sécurité, coût », dirigé par le docteur Gudrun Bornhöft et le professeur Peter F. Matthiessen.

La réalisation de l’étude avait été confiée au Swiss Network for Technology Health Assessment, un service créé en 1999 par le gouvernement fédéral suisse pour évaluer l’efficacité des investissements dans le domaine de la santé.

Comment la France est devenue accro à l’homéopathie

Les médicaments homéopathiques sont inscrits à la pharmacopée, le recueil officiel des médicaments, depuis 1965. Trente ans plus tard, en 1995, certains d'entre eux sont même remboursés à hauteur de 30% par l'Assurance maladie. 128,5 millions d’euros de médicaments homéopathiques ont été remboursés en 2016. C’est moins d’1% de son budget global.

L’homéopathie pèse environ 620 millions d’euros selon les chiffres 2017 du cabinet spécialisé OpenHealth. En comparaison, le marché global des médicaments en vente libre en France s’élève à 2,2 milliards d’euros selon le baromètre de l’Afipa (Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable).

La confiance des Français en l'homéopathie s'accroît d'année en année. Leur consommation aussi, on comprend que cela soit très contrariant !

Le 2 février 2018, BFMbusiness annonce que presque toutes les catégories de l'automédication ont affiché des ventes en baisse l'an dernier, en particulier les médicaments pour les voies respiratoires (-8,4% en valeur). Mais certaines catégories ont tiré leur épingle du jeu, comme les médicaments homéopathiques, qui ont enregistré une croissance de 2,4%.

On comprend mieux pourquoi le 18 mars suivant, 124 professionnels de la santé lancent leur appel contre l'efficacité non prouvée des médecines dites alternatives comme l'homéopathie.

Quel avenir pour une médecine officielle fermée sur elle-même ?

La médecine officielle française est l’une des meilleures du monde mais …à lire ici.

retour accueil

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon - Tel : 06 89 28 33 20 - courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109
En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel à rechercher dans notre annuaire : Rubrique annuaire des praticiens